Donnons l'impulsion au progrès

Donnons l'impulsion au progrès

EDF Pulse

Donnons l'impulsion au progrès

Bienvenue

Le progrès, par définition, c’est avancer, aller de l’avant. Mais demain sera-t-il synonyme de meilleur ? Pour éclairer l’avenir, EDF Pulse vous invite à un passionnant tour d’horizon du progrès sous toutes ses formes. Bon voyage dans le monde de demain !

Pour en savoir plus

#Culture

Une brève histoire des jeux Paralympiques

Une brève histoire des jeux Paralympiques

Ça roule pour les Jeux Paralympiques. L’édition d’hiver, qui se tiendra en mars 2014 à Sotchi (Russie), dans la foulée des JO, devrait connaître le même succès sportif et populaire que la dernière édition d’été, à Londres, en 2012.

Les Jeux Paralympiques sont le troisième événement sportif dans le monde 

Les Jeux Paralympiques d’hiver de Sotchi sont les 11e de l’histoire et seront les plus grands jamais organisés : 1 350 athlètes handicapés sont attendus. Ils vont concourir du 7 au 16 mars 2014, soit deux semaines après la fin des Jeux Olympiques, pour les 72 lots de médailles mis en jeu. On est bien loin des premiers Jeux Paralympiques organisés à Rome en 1960 : l’événement avait alors réuni quelque 400 athlètes de 23 pays différents. Même à Vancouver, lors de la dernière édition en date, seuls 506 sportifs de 44 pays étaient présents. « Actuellement, les Jeux Paralympiques sont le troisième événement sportif dans le monde en termes de nombre de billets vendus et d’audience de télévision », expliquait fin 2013 Philip Craven, président du Comité international paralympique (CIP), dans le journal russe « Rossiyskaya Gazeta ». « Les sportifs sont plus médiatisés et, dans beaucoup de pays, ils sont devenus de vrais héros », poursuit l’ancien capitaine de l’équipe anglaise de basket en fauteuil.

À Sotchi, la France sera notamment représentée par Cyril Moré, membre du Team EDF, quadruple champion paralympique à l’épée et vice-champion du monde de handiski.

1948, l’origine

C’est à l’hôpital de Stoke Mandeville, proche de Londres, que Ludwig Guttmann, médecin neurologue, eut l’idée de faire jouer au tir à l’arc, au basket, au tennis de table, etc., des blessés et mutilés de guerre. En 1948, il organise les Jeux de Stoke Mandeville pour les amputés et personnes en fauteuil roulant. Partisan de la thérapie par le sport, le docteur Guttmann rêvait d’une compétition mondiale pour les personnes handicapées qui se tiendrait tous les quatre ans comme les Jeux Olympiques. Son souhait se réalise douze ans plus tard.

1960, la naissance officielle

L’édition des Jeux du Dr Guttmann est en effet organisée une semaine après les JO de Rome, en 1960, marquant la naissance officielle des Jeux Paralympiques. Pour cette grande première, seuls les athlètes en fauteuil roulant sont invités à participer à la compétition.

1976, les premiers Jeux Paralympiques d’hiver

Il faudra attendre 1976 pour assister à la première édition des Jeux Paralympiques d’hiver, à Örnsköldsvik, en Suède. La même année, à l’occasion des Jeux d’été de Toronto, les athlètes handicapés visuels rejoignent le mouvement paralympique. En 1980, la participation est ouverte aux athlètes amputés.

1988, les JO et les Paralympiques sur les mêmes sites

Les Jeux Paralympiques d’été de Séoul (1988) marquent un autre changement significatif. Depuis lors, ils sont organisés sur les mêmes sites que les Jeux Olympiques, une vraie reconnaissance du talent des sportifs handicapés et de l’intérêt de la compétition. Le 19 juin 2001, un accord est signé entre le CIO et le CIP qui confirme qu’à partir de 2008 les Jeux Paralympiques se tiendront toujours peu après les JO, en utilisant des installations communes.

1989, création du Comité international paralympique

Vu l’importance que prennent les Jeux Paralympiques, il est décidé en 1982 de créer un Comité international de coordination des organisations mondiales de sport pour les handicapés, remplacé en 1989 par le Comité international paralympique (CIP), différent du Comité international olympique (CIO).

2012, les Jeux de Londres rencontrent un immense succès

Pour renouer avec l’héritage du Dr Guttmann, les athlètes sont accueillis à Londres en 2012 en grande pompe. Le succès populaire est sans égal : les 2,1 millions de tickets sont vendus sans difficulté.

Londres a également marqué le retour du « sport adapté », réservé aux déficients intellectuels, qui avait été exclu des Jeux à Sydney en 2000, après une tricherie de l’équipe espagnole de basket, alors qu’ils y prenaient part depuis 1996.

Pour en savoir plus

Faire du sport pour éclairer sa chambre d'hôtel

hotel_800x150

#Culture